La réactivité musculaire

 

Même après une équilibration de TFH®, nous pouvons encore constater de l’inconfort (tension, douleur) et cela peut être du aux schémas « réactifs » des muscles. On s’intéressera alors au muscle tendu avec la réactivité musculaire, technique intégrante du TFH® – purement musculaire – visant à dénouer des schémas plus ou moins anciens inscrits dans nos muscles.

Qu’est ce que la réactivité musculaire ?

 

Afin de pouvoir effectuer un mouvement fluide, les muscles doivent travailler ensemble de façon coordonnée. Il se peut qu’un muscle, suite à un traumatisme physique, un choc émotionnel ou de par un geste répétitif, reste en tension permanente et deviendra, à terme, douloureux

En conséquence, ce muscle, qu’on appelle muscle « réacteur », va fournir un effort plus important afin de compenser la faiblesse des muscles opposés ou synergiques associés, qu’on appelle muscles « réactifs ».

Traumatisme physique du muscle : brusque étirement excessif ou contraction rapide lors d’un choc physique ou d’un coup reçu.

• Stress  : choc émotionnel inscrit profondément dans un muscle qui était activé au moment d’une émotion forte.

• Tension répétée : muscle tout le temps sollicité par un geste répétitif.

En quoi consiste une séance de réactivité ?

Même si chaque muscle fonctionne bien tout seul – lors des tests individuels – certains se déverrouillent lorsqu’on les vérifie les uns par rapport aux autres. Il sera question dans cette technique d’observer plusieurs muscles simultanément – voir comment ils se comportent ensemble – et pouvoir ainsi identifier les muscles réacteurs/réactifs.

Une séance de réactivité consiste donc à activer autant de muscles inhibés que possible (réactifs) visant à soulager les muscle tendus (réacteurs) qui compensaient la faiblesse des muscles opposés/voisins, et ainsi restaurer une relation de coordination afin que les muscles puissent fonctionner efficacement ensemble.

Pour rappel, lors d’une équilibration, le Touch For Healht® utilise le concept du déséquilibre musculaire développé par le Dr. Goodheart : une faiblesse musculaire d’un côté du corps entraînera la contraction des muscles en bon état du côté opposé qui resteront en tension permanente provoquant, à terme, la douleur

Plutôt que travailler sur le muscle tendu comme on a tendance à le faire en le pétrissant et l’étirant afin de le détendre, on aborde en premier lieu le renforcement des muscles opposés ou affaiblis afin de rétablir une traction égale de part et d’autre du corps.