Accompagnement Sportif

 

Le Touch for Health® peut également être utilisé comme un outil d’accompagnement dans le milieu du sport. En effet, à travers cette approche, il peut être question d’une équilibration aussi bien sur le plan physique (amélioration des performances, de la coordination, etc.) que sur le plan émotionnel (gestion du stress inhérent à la compétition, concentration, etc.).

Le Touch for Health® vise à permettre au sportif de disposer de tout son potentiel, physique et mental, à l’entraînement comme en compétition

Plan physique : tensions musculaires, récupération, coordination

Sur le plan physique, le Touch For Health® permet au sportif d’aborder différents aspects :

• l’amélioration des performances physiques,
 l’amélioration de la mobilité et de la coordination,
• le soulagement des tensions musculaires,
• la récupération suite à un effort important,
• la prévention des blessures (tendinites, contractures, déchirures, etc.),

Une équilibration globale des muscles atténue les tensions de l’ensemble de l’organisme permettant au corps de fonctionner efficacement avec un minimum d’effort tout en améliorant sa gamme de mouvements et ainsi sa posture.

Plan émotionnel : gestion du stress, concentration, appréhension

La posture du sportif est également liée à ses émotions/son « mental ». Lorsque nous sommes confrontés à une situation particulière, nos muscles peuvent se trouver inhibés. Il s’agit là d’une conséquence du stress qui « nous fait perdre nos moyens » affaiblissant ainsi le tonus musculaire.

Le Touch For Health® peut être également un accompagnement afin de retrouver l’accès à l’ensemble ses facultés quelles que soient les circonstances.

En effet, à quelques jours ou le jour même d’une échéance importante, ce stress, propre à chaque individu, peut se manifester par des gestes parasites/imprécis, une difficulté à se concentrer, une perte de confiance en soi, etc., empêchant ainsi le sportif d’atteindre le niveau de performance obtenu pendant l’entraînement.

La première réaction physiologique au stress est une redistribution du sang dans le corps et en particulier dans le cerveau, il quitte le siège de la réflexion – cerveau antérieur/front, zone qui permet d’agir avec recul – pour rejoindre la zone de la survie – cerveau postérieur/arrière du crâne – dans laquelle seules trois options sont possibles : la lutte, la fuite ou l’inhibition.

C’est ce mécanisme de défense du corps qui va booster dans un premier temps le sportif mais qui peut également le priver de ses capacités le jour J.

Lors d’une pratique sportive, le stress peut être un véritable moteur, « boostant » le sportif à mobiliser ses capacités afin d’être performant le jour J. Cependant, il se peut que ce stress, trop intense ou trop prolongé, devienne un « frein » en apportant confusion et désorganisation, et ainsi  abaisser significativement ce niveau de performance.